OPUS MI

Billet d'art #2, Auguste Renoir, La balançoire, 1876

16/05/2016

 

 

Nous n’avons pas d’envoyé spécial sur la Croisette mais, en hommage au festival qui se déroule en ce moment à Cannes, nous vous proposons un nouveau regard sur l’oeuvre de Auguste Renoir : La Balançoire, toile qui inspirera le fils du peintre.

OPUS MI - Renoir - La balançoire

Huile sur toile,92 x 73 cm, musée d'Orsay, Paris, D.R.

auguste renoir,
la balancoire, 1876

 

En cette période impressionniste, l’artiste travaille en plein air, dans le jardin de la rue Cortot, actuel Musée de Montmartre,où il réside.

D’une touche rapide et légère, il suggère les charmes d’une belle journée ensoleillée, associés à ceux de la jeune femme qui se balance.

C’est dans ce lieu champêtre, bien loin des transformations du Paris d’Haussmann, qu’il aime se retrouver avec ses amis et peindre. Le modèle, la jolie Jeanne travaille habituellement dans un atelier de couture mais fréquente aussi le bal du Moulin de la Galette, rue Lepic, tout proche. Elle y rencontrera le peintre et acceptera de poser pour lui. Elle éclairera les toiles de sa présence.

D’une toile à l’autre, soixante ans plus tard, c’est Jean Renoir, deuxième fils du peintre et cinéaste, qui recrée presque la même scène. Dans son film Une partie de campagne, de 1936, Henriette, interprétée par l’actrice Sylvie Bataille, elle aussi se balance dans un cadre bucolique.

 

« Un tableau doit être une chose aimable, joyeuse et jolie, oui jolie » ainsi pensait Renoir, père.

 

Véronique Duprat - OPUS MI - historienne de l’art
Retour
Top